Chapitre 2 : Nicolas

N 53

Creative Commons Attribution-NonCommercial-NonDerivatives Certains droits réservés.

8 commentaires

baphea a dit :

Pour cette partie du rêve, j'avais envie de quelque chose de plus épuré… au risque de faire “cheap”?

20 mai 2012

Un visiteur (Mely) a dit :

Nan mais c'est réussi ! :)

20 mai 2012

LittleEndian a dit :

J'aime beaucoup Judith dans le vent :D

Et aussi l'expression de Nicolas à la dernière case. Un sourire assez triste, mais où il se dit qu'il doit se reprendre en main ! :D

20 mai 2012

Arden a dit :

C'est sûr ça contraste avec la page précédente, mais c'est bien. Je n'aurai pas mis de décors pour aller au bout.

20 mai 2012

Un visiteur ("R") a dit :

La tristesse de Judith, le fait qu'elle sache pertinemment que sa place n'est plus là, m'a frappé de plein fouet dés que j'ai posé les yeux sur cette planche.

20 mai 2012

Un visiteur (Fredie) a dit :

C'est triste, mais Judith a raison, il lui faut vivre sa vie à la fin >_< !!! En tout cas, tu as bien eu raison pour le style de cette planche. On change de dimension, on rentre dans le monde des esprits, celui avec lequel Nicolas n'a plus rien à faire ! L'esprit de Judith aurait pu être bien plus égoïste, mais ce n'est pas le cas ce qui prouve vraiment l'amour qu'elle avait pour Nico. Beaucoup de tristesse dans cette planche.

21 mai 2012

Nerual a dit :

Cette planche est très belle (aux sens propre et figuré) ! J'aime beaucoup la façon dont tu “raccroches les wagons” par rapport à la partie d'Atika, tout s'enchaîne de façon logique !

21 mai 2012

baphea a dit :

Mely > Ouf \o/ Merci ;)

LittleEndian > Exactement ce que je voulais transmettre, et ce, même si je trouvais que ce n'était pas très réussi. Comme quoi, des fois…

Arden > Pour les décors, c'est une bonne idée, mais ils vont avoir leur importance, ceci dit, c'est vrai que j'aurais pu élaguer certains bords des cases.

"R" > Wouah! Tes commentaires me donnent toujours la pêche!!! Merci :D Merci mille fois!!!

Fredie > Je crois que c'est quelque chose de typiquement féminin que de pardonner aux bonhommes en mousse, non? Pour la planche, je me demande ce que ça donnerait dans l'ensemble de la lecture, je sais pas…

Nerual > Oh merci pour le compliment :) Si un peu de beauté s'échappe de cette planche, ça me fait plaisir aussi. Pour l'histoire, comme c'est limpide pour moi, ça coule de source (sans jeu de mots)

21 mai 2012